Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

L’actualité immobilière selon BienEstimer®

Estimez votre bien

Flambée des prix de l’immobilier à Paris

Bc89d68b0ffa7f38353da065d94ad1e4655931c5

Des taux d’intérêt qui restent bas et des biens immobiliers qui se font de plus en plus rares. Il n’en fallait pas plus pour que les prix de l’ancien explosent sur Paris. En un an, le prix au mètre carré a bondi de 7,7% pour approcher les 9 000€.

De récentes études font état d’une hausse spectaculaire des prix de l’immobilier dans l’ancien sur Paris. Le prix moyen du mètre carré s’envole pour atteindre presque les 9 000 euros, avec un prix d’achat moyen de 446 982 euros.

 

Des taux d’intérêt qui restent bas

Le baromètre publié par meilleurtaux.com pour le mois de juin indique que les taux d’intérêt d’emprunt sont toujours très bas, malgré une légère évolution à la hausse de 0,1%.

Les ménages empruntent à moins de 2% sur 25 ans et 1,5% sur 15 ans. Les taux d’intérêt demeurent inférieurs (-0.10%) à ce qu’ils étaient il y a encore un an. Les courtiers pensent que les taux d’intérêts vont se stabiliser dans les mois qui viennent.

La hausse modérée des taux d’intérêt a pour conséquence un afflux des acheteurs sur le marché de l’immobilier tandis que le nombre de biens mis en vente stagne ou baisse.

 

Hausse record du prix de l'immobilier Ă  Paris

 

 

Baisse des biens mis en vente

Les biens mis en vente sur Paris ont particulièrement fortement baissé. Les biens disponibles ont ainsi chuté de 12% en un an et les délais de vente se réduisent : ils passent de 66 à 58 jours au premier semestre 2017.

Cette conjoncture entraîne donc une hausse des prix des biens immobiliers parisiens, qui concerne principalement les grandes surfaces (3 pièces et plus). La surface moyenne des logements achetés sur Paris est de 51 mètres carrés, contre 53 il y a un an.

 

Et dans le reste de la France ?

Bordeaux est la ville où le marché s’est le plus envolé après Paris, avec une hausse de 1.3% du prix au mètre carré.

Du côté des autres grandes métropoles Françaises, les hausses sont contenues : +0.1% pour Montpellier et Marseille, +0.2% pour Toulouse, +0.3% pour Lyon, +0.5% pour Nantes, +0.6% pour Nice, +0.8% pour Lille et +0.9% pour Strasbourg.

La surface moyenne achetée en province est de 86.3 mètres carrés alors que les délais de vente se maintiennent, 94 jours contre 95 il y a un an.

Si les taux d’intérêt restent à leur niveau moyen actuel, la tendance à l’augmentation des prix de l’immobilier de l’ancien devrait se poursuivre au cours des prochains mois.

Retour aux actualités