L’actualité immobilière selon BienEstimer®

Assouplissement dans l’obtention des crédits immobiliers en 2021

null
 

Le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) a assoupli ses recommandations pour l’obtention d’un prêt immobilier en 2021. Hausse des taux d’endettement et allongement de la durée de remboursement des crédits immobiliers dans le neuf sont recommandés pour la prochaine année.

Des taux de crédits immobiliers qui repartent à la baisse

Déjà très bas, les taux immobiliers ont encore baissé en décembre 2020. Sur 20 ans, le taux immobilier moyen est d’1,20% alors que celui-ci était d’1,40% en juillet, sur 15 ans, le taux moyen est d’1.05% contre 1.25% en juillet et 1.45% sur 25 ans contre 1.65% en juillet.

Les taux immobiliers ont donc baissé en moyenne de 0.2% en l’espace de 5 mois. Les primo-accédants sont les premiers à bénéficier de ces taux immobiliers bas. En novembre 2020, ils empruntaient en moyenne 221 100€ sur 284 mois (23,6 années) et achetaient majoritairement dans l’ancien pour 87,3% d’entre eux en octobre 2020.

Hausse des taux d’endettement

Les acquéreurs de biens immobiliers pourront voir leur taux d’endettement monter à 35% au lieu des 33% actuellement en vigueur. Pour un ménage avec 3000€ de revenus mensuels, leur montant d’endettement passera donc de 990€ à 1050€ par mois, soit, potentiellement, 60€ de remboursement de crédit immobilier de plus par mois ou 15 000€ de crédit supplémentaire sur 25 ans à 1.5%.

Extension de la durée des crédits immobiliers

Autre bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs est l’allongement des crédits immobiliers. Si la durée maximale de 25 ans est toujours en vigueur, celle-ci pourra être de 27 ans maximum pour les acquéreurs de logements neufs ou de logements anciens qui nécessitent des travaux.

Les banques demeureront prudentes

De leur côté, les banques resteront prudentes afin de protéger les emprunteurs de tout risque de surendettement et pour se protéger des impayés. C’est pourquoi elles regarderont scrupuleusement le « reste à vivre » des futurs acquéreurs. Avant la crise du Covid, elles exigeaient 700€ de reste à vivre pour une personne seule et 1200€ pour un couple, désormais, ce sera 850€ pour une personne seule et 1500€ pour un couple plus 300€ par chaque enfant à charge.

A noter également que les recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière deviendront contraignantes pour les banques à partir de l’été 2021.

Posté le : mardi 29 décembre 2020

Vous aimerez aussi