Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

L’actualité immobilière selon BienEstimer®

Estimez votre bien

Place à la recherche d’un logement pour les étudiants

4a3502bbb9ac3b1d00b48de3fde326f384ef530a

Trouver un logement en location lorsque l’on vient d’obtenir son baccalauréat ou que l’on est étudiant n’est pas chose simple. Le marché locatif étudiant en France nous informe que le loyer moyen est de 515 euros en province et 802 euros sur Paris. Petit panorama sur les bons plans, les pièges à éviter et les aides pouvant être obtenues.

 

Les bons plans

Si on ne possède pas de famille qui puisse nous héberger à proximité de l’école où on envisage de poursuivre ses études, le meilleur plan est, sans contexte, d’obtenir un logement via le CROUS dans une cité universitaire ou une résidence étudiante, mais les places sont chères. En effet, le CROUS ne propose « que » 169 000 places pour 2 551 100 étudiants inscrits dans l’enseignement supérieur.
Cette solution, sauf si on s’y prend de très tôt, est donc à très vite oublier.

Plébiscitée par 18% des étudiants, la colocation demeure le meilleur bon plan. C’est la solution la plus économique car le loyer et les frais annexes (électricité, eau chaude, chauffage voir alimentation) sont divisés entre les locataires.
La colocation permet également de faire des rencontres et de ne pas rester seul.

20% des étudiants optent pour la colocation contre 57% pour la location d’un studio, 9% pour une chambre et 14% pour un deux pièces.

 

La recherche d'un logement étudiant après le bac

 

Les pièges à éviter

Bien que la Loi ALUR ait durci  les règles, il faut rester méfiant envers les marchands de listes. Même si les annonces publiées par ces marchands de liste sont attirantes, rares sont les biens qui seront encore disponibles lorsque vous appellerez. Il vaut mieux faire appel à un conseiller immobilier professionnel que de dépenser 200 à 450 euros pour une liste.

Attention aux offres de location trop alléchantes diffusées sur Internet !
Les gros portails de petites annonces ont beau traquer les fausses annonces publiées, certaines peuvent passer entre les mailles du filet. Tomber sur une offre de location d’un trois pièces à proximité de la Place de la Comédie à Montpellier pour 400€ charges comprises est trop louche pour être vraie ! Le loyer moyen dans cette zone se situe aux alentours de 750 à 800 euros pour ce type de bien. Il faut penser à vérifier les prix de l’immobilier lorsque l’on ne connait pas le secteur.

 

Les aides financières

Plusieurs aides au logement existent pour soulager financièrement les étudiants.

L’ALS : Allocation Logement à Caractère Social. Cette aide est versée aux étudiants sous conditions de ressources. Elle peut être perçue pour la location d’une chambre en résidence universitaire, appartement, maison… D’un montant maximum de 200 euros cette aide est versée mensuellement par la Caisse d’Allocations Familiales.

L’APL : Aide Personnalisée au Logement. Certainement l’aide la plus connue. Egalement versée mensuellement par la CAF, son montant n’excède pas 204.72 euros pour un étudiant boursier et 176.84 euros pour un étudiant non boursier.

Loca-pass : cette aide permet de financer le dépôt de garantie (généralement 2 mois) et obtenir une caution, quel que soit le logement. La garantie Loca-pass apporte également une garantie pour les propriétaires en cas de loyers impayés.

Retour aux actualités