Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

L’actualité immobilière selon BienEstimer®

Estimez votre bien

Les toitures végétalisées protectrices de l’environnement et isolantes

A185876d8120cdf1c858514da40a93646c4bef6d

Avec 1,36 million de mètres carrés végétalisés en 2011, la France redresse la barre mais reste loin derrière ses voisins européens. En effet, 30% des toits plats sont végétalisés en Suisse, et 25% des nouvelles toitures et terrasses en Allemagne sont végétalisées.

 

Développement des toits végétalisés en France

La toiture végétalisée représente, actuellement, moins de 5% des toitures en France. Porté par les constructions HQE, 1,3 millions de M2 des toits et terrasses neufs sont végétalisés tous les ans en France.

Les communautés, comme la ville de Paris ou Lyon, intègrent, dans leur projet de rénovation ou de construction, la végétalisation des toits, terrasses et murs. Paris a, par exemple, inscrit au PLU la TVE (Toiture Végétalisée Extensive) pour augmenter la présence des espaces végétaux en hauteur en centre-ville.

 

Les types de toits végétalisés

Il existe 3 types de toits végétalisés.

  • La végétalisation extensive : elle consiste à créer un espace végétalisé de faible épaisseur. Cette végétalisation a comme avantage de ne pas peser lourd pour la toiture (30 à 100 KG / M2) et ne nécessite aucun entretien, sauf en cas de sécheresse prolongée. Généralement utilisée sur les grandes surfaces et les toits à faible inclinaison, cette végétalisation possède également l’avantage de ne pas être très chère à mettre en place : 30 à 50€ HT / M2.
     
  • La végétalisation semi-intensive : d’épaisseur moyenne (15cm), cette végétalisation ressemble à un jardin suspendu où il sera possible de cultiver des plantes aromatiques, des petits arbustes ou encore du chèvrefeuille. Le principal inconvénient de cette végétalisation est qu’elle nécessite un arrosage régulier, il faudra donc penser à l’installation d’un arrosage automatique à l’aide d’un goutte-à-goutte. Le prix de la mise en place d’une végétalisation semi-intensive est d’environ 120 à 175€ HT / M2.
     
  • La végétalisation intensive : véritable jardin sur le toit. Cette végétalisation est conseillée pour les petits espaces, comme les terrasses. Le sol est assez épais, 20 centimètres minimum, et demande de l’entretien. Si cette végétalisation est utilisée sur un toit, elle devra supporter un poids pouvant aller jusqu’à 350 KG / M2. Selon les plantations choisies, l’investissement pour une végétalisation intensive pourra atteindre 300€ HT / M2.

 

 

Végétaliser son toit ou sa terrasse

 

 

Les avantages des toits végétalisés

Les toits végétalisés possèdent de nombreux avantages. En effet, la végétalisation d’une toiture offre une bonne isolation thermique. Véritable climatiseur en été, le toit végétalisé n’excèdera pas plus de 37°C, contre 70°C pour un toit terrasse noir.

Une toiture végétalisée est également un très bon isolant acoustique : il absorbe en effet en absorbant les bruits extérieurs, comme et le son de la pluie qui tombe sur le toit.

Enfin, outre le fait qu’un toit végétalisé est beau visuellement, il a des bienfaits au niveau de la biodiversité en accueillant des insectes qui attireront les oiseaux.

La mise en place de ces toits végétalisés par les propriétaires leur permet de réaliser des plus-values lors de la revente de leur bien immobilier.

Retour aux actualités