Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

L’actualité immobilière selon BienEstimer®

Estimez votre bien

L’immobilier en pleine mutation digitale

215242d9faf44e645b7d39a3b0f914bb5810ec5e

Ces dernières années, le digital a pris possession du marché de l’immobilier. Grâce à un parcours client plus fluide et des fonctionnalités multiples et nouvelles, il est aujourd’hui facile pour les vendeurs et acquéreurs de mener une partie de leur projets immobiliers sur le net.  Le secteur de l’immobilier a ainsi pris la direction du tout-numérique en dématérialisant ses agences physiques mais sans perdre le contact humain.

 

Un marché en pleine mutation

Entre des acquéreurs toujours plus pressés et des vendeurs qui le sont tout autant, le digital est la solution idéale pour le secteur immobilier.

Les professionnels de l’immobilier ont fortement amélioré leurs services en basculant vers le 2.0 et en proposant des services intuitifs. Désormais, 95% des recherches immobilières se font sur Internet et 1.6 million de Français consultent des annonces immobilières ou un site Internet immobilier quotidiennement.

Portails de petites annonces, sites de réseaux immobiliers, applications mobiles ou réseaux sociaux, les vendeurs et acquéreurs ont le choix et accès à de multiples fonctionnalités : un vendeur peut estimer son bien, l’acheteur peut comparer les biens disponibles grâce aux photos diffusées, aux caractéristiques du bien ou du prix et il peut faire une simulation de crédit depuis son canapé.

 

Le digital concurrence fortement les agences immobilières physiques

 

En route vers le tout-numérique

De nouveaux services digitaux favorisent aussi les démarches des utilisateurs : états des lieux effectués depuis une tablette, négociation des taux d’intérêt depuis Internet sans passer par une banque, modélisation 3D, home staging et visite virtuels, ou encore visite des biens immobiliers en réalité augmentée.

D’autre part, selon l’Observatoire de la Franchise, la France perdrait chaque année 10% de ses agences immobilières physiques et 240.000 transactions immobilières seraient signées sans l’aide d’un professionnel, soit près d’un quart des ventes effectuées en 2016.

Le secteur, qui a connu une année exceptionnelle en 2016 qui devrait se poursuivre en 2017, est en pleine mutation et se recentre indubitablement sur le numérique. Les nouveaux arrivants que sont les réseaux de mandataires immobiliers indépendants, qui capitalisent sur un modèle très digital mais sans agences physiques, voient ainsi leur part de marché progresser.

En réduisant leurs coûts, ces réseaux permettent aux clients de faire des économies de frais d’agence.
Et même si nombre d’évolutions numériques bousculent le marché immobilier, le contact humain reste important, et le conseiller immobilier conserve un capital confiance et une expertise utile dans la finalisation d’une transaction.

Retour aux actualités