Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

L’actualité immobilière selon BienEstimer®

Estimez votre bien

Les logements Ă©tudiants toujours plus chers

E8812f165075af7c06f4e5d779535a267761748a

A quelques semaines de la rentrée étudiante, le budget octroyé au logement pèse de plus en plus sur les bourses étudiantes. Alors que l’augmentation du coût de la vie étudiante, selon l’UNEF, augmentera de 1,31% cette année, plus de 50% du budget mensuel des étudiants sera consacré au logement.

 

Des loyers toujours plus élevés

Avec plus de 2 600 000 étudiants en France, les quelques 170 000 logements des cités universitaires sont pris d’assaut. Les étudiants n’ont, alors, d’autres choix que de s’orienter vers le parc privé pour se loger et louer un bien immobilier.

54% du budget mensuel étudiant est destiné au logement. Studio, chambre, colocation… quel que soit le logement choisi, celui-ci sera encore plus cher que l’an dernier.

Le loyer mensuel national s’établit à 471€ en 2018. Les étudiants localisés en Bretagne, dans le centre de la France et en Normandie sont les plus chanceux avec des loyers ne dépassant pas 400 euros. A l’opposé, les étudiants Niçois, Parisiens ou Lyonnais auront un loyer dépassant largement 500 euros / mois, jusqu’à 830€ à Paris et 662€ en moyenne en Île de France.

Au vu de ces montants, la colocation est la meilleure solution. La colocation permet de diviser les frais de loyer par le nombre de colocataires, mais également de diviser le coût des dépenses courantes (nourriture, électricité…).

 

Des charges annexes qui pèsent également

Une fois le logement trouvé, l’étudiant a d’autres frais fixes mensuels. L’assurance du logement, l’électricité, la nourriture, les abonnements téléphone et Internet… Autant de dépenses qui font monter la note.

Enfin, les transports en commun sont aussi une dépense élevée pour les étudiants. En effet, une dizaine de villes Françaises comme Paris (270€), Tours (297€), Rennes (321€) ou Lille (296€) proposent des abonnements proches ou supérieurs à 300€ à l’année.

Avec toutes ces dépenses mensuelles et avec un budget mensuel moyen compris entre 600 et 1000 euros, il n’est pas étonnant que près de la moitié des étudiants Français travaillent en parallèle de leurs études.

Retour aux actualités