Le bonheur est-il dans le pré pour le monde d’après ?

L’actualité immobilière selon BienEstimer®

Le bonheur est-il dans le pré pour le monde d’après ?

La vie hors des métropoles
 

Le départ des citadins des centres urbains témoigne d’une prise de conscience sur leur qualité de vie. Les confinements successifs ont mis en évidence l’inconfort dû à l’exiguïté des logements en plein centre-ville. Une maison avec un jardin pour retrouver son équilibre intérieur est devenue, en peu de temps, un enjeu majeur pour tous les foyers en télétravail. Le marché immobilier a donc évolué en même temps que les critères de choix d’un lieu de vie acceptable en toute circonstance. Plus que jamais, la question se pose : où fait-il bon vivre ? La campagne satisfait-elle les attentes des candidats à l’exode urbain ? Quelles sont les villes plébiscitées pour leur cadre de vie ? L’association Ville et Villages de France vient de publier son palmarès. Selon les différentes enquêtes d’opinions réalisées pour le classement, les métropoles comme Paris, Lyon ou Marseille arrivent loin derrière. Voici quelques éléments de réponse pour bien estimer un logement à vendre et savoir où investir dans un bien immobilier.

Une vie agréable à la campagne, loin des grands centres urbains...

La campagne promet un environnement naturel dans un cadre paisible. Mais la ruralité a ses limites : une maison de campagne est souvent éloignée de la vie économique et implique de longs trajets pour rejoindre la métropole ; d’autant plus que le télétravail n’est pas toujours possible selon la couverture du réseau dans certaines zones retirées. Les transactions immobilières s’orientent donc plutôt vers les villes moyennes où l’aménagement urbain valorise les espaces verts et autorise de nombreuses activités. C’est ainsi qu’Annecy se retrouve en tête du classement des villes les plus agréables pour vivre. L’agglomération, avec son centre historique et son lac, attire les foyers en quête de grands espaces sans se priver des opportunités professionnelles qu’offre la Suisse à proximité. Angers séduit aussi les familles pour sa douceur de vivre et se positionne avant Nantes. Pourtant, une grande ville comme Bordeaux et son agglomération présentent encore un certain attrait : la métropole garantit un niveau de vie confortable aux portes de l’océan et des vignobles.

Les bons côtés de la vie citadine dans les quartiers périphériques

Bordeaux métropole ne fait d’ailleurs pas figure d’exception. Les villes voisines des grands pôles économiques offrent des infrastructures attractives avec des transports en commun qui facilitent le quotidien et apportent une certaine qualité de vie à toute la famille. À Boulogne-Billancourt, en bordure d’Île-de-France, les maisons avec jardin n’empêchent pas de profiter de la proximité des commerces et des crèches alentour. Mais le prix au m² pour l’achat immobilier reste élevé à Boulogne-Billancourt. Pour bénéficier de tarifs plus abordables avec des conditions de vie similaires, il vaut mieux habiter à Orléans ou à Tours. À Reims, la quantité de services proposés dans la ville et le cadre naturel sont également prisés des citadins en mal d’espace pour vivre. Mais le bord de mer demeure une valeur sûre sur le marché immobilier.

L’attractivité des villes côtières et leurs maisons secondaires avec vue imprenable

La cote de Nice est largement concurrencée par celle de Bayonne qui compte de nombreuses transactions immobilières. La ville a pour décor la montagne d’un côté et l’océan de l’autre ! Les Parisiens y ont élu domicile durant les derniers confinements. Les villas ont alors pris des allures de maisons de vacances. La Rochelle occupe une place de choix dans le cœur des citadins en mal d’air pur et à la recherche d’un peu de verdure pour télétravailler ou partir en week-end. En plus, le dynamisme de la ville touristique promet de nombreux emplois dans divers secteurs d’activité.

S’il fait bon se mettre au vert le temps d’un week-end, les zones rurales n’enchantent pas la population urbaine plus longtemps. Hormis les foyers qui changent complètement de mode de vie et partent s’installer durablement à la campagne, les citadins préfèrent habiter une résidence avec jardin à proximité des grandes villes. Les villes moyennes sont alors déclarées comme agréables à vivre compte tenu des nombreux services disponibles sur place et des infrastructures pour le transport quotidien vers les métropoles. Les quartiers pavillonnaires garantissent un espace de vie tranquille, loin du tumulte quotidien et de l’insécurité grandissante de certaines zones. Les régions limitrophes et le bord de mer restent un investissement sûr pour les budgets aisés. Les villes côtières offrent une maison secondaire pour profiter dès que l’occasion se présente. Le prix du m² va donc évoluer avec ses nouveaux critères de choix. Avant de vous engager dans les transactions immobilières, il s’agit de bien estimer le prix de vente en fonction de la localité. Votre mandataire SAFTI vous conseille sur l’achat immobilier en fonction des évolutions du marché.

Posté le : mercredi 19 mai 2021

Vous aimerez aussi