Cookie Consent by Privacy Policies GeneratorLes espaces extérieurs plébiscités après le confinement

L’actualité immobilière selon BienEstimer®

Les espaces extérieurs plébiscités après le confinement

image
 

Le confinement dû à la pandémie du Covid-19 devrait inciter les Français qui avaient un projet immobilier en tête à privilégier les logements avec espace extérieur.

19% des Français souhaitent déménager

Si 76% des Français aiment leur logement actuel, 21% ne se sentent pas bien dans leur maison ou appartement. Le confinement révèle que 19% des Français souhaiteraient changer de logement. La raison ? L’absence d’espace extérieur (balcon, terrasse, jardin…) tant recherché pendant ces 2 mois de confinement dans son logement. 49% des Français sondés indiquent ne pas aimer leur habitation par manque d’espace extérieur, et 38% car ils le trouvent trop petits.

Pendant ces 2 mois bloqués à la maison, un quart des Français ont réalisé des travaux d’aménagement pour améliorer leur logement et se sentir mieux chez eux. En plus d’améliorer leur bien-être, ces travaux apporteront de la plus-value aux logements pour une vente future.

Les raisons qui poussent les Français à envisager un déménagement dans les prochains mois sont : un espace extérieur pour 85% d’entre eux, plus de surface habitable pour 68%, mais aussi l’envie d’être plus proche de sa famille (41%) ou l’envie de se « mettre au vert » pour 55% des personnes interrogées.

Une maison en périphérie de métropole plutôt qu’un appartement en centre-ville

La peur du reconfinement ou l’adoption du télétravail par de nombreuses entreprises ont des impacts directs sur le choix de son prochain achat immobilier.

Le marché immobilier risque ainsi d’être bouleversé au cours des prochains mois et les villes périphériques devraient en tirer les bénéfices. 38% des Français en quête d’un nouveau logement ont étendu le périmètre de leur recherche depuis la fin du confinement pour s’éloigner des grandes villes. 47% des futurs acquéreurs recherchent prioritairement une maison contre 27% qui recherchent un appartement.

En effet, le coût des logements dans les métropoles, les surfaces plus petites et leur manque d’espace extérieur sont autant d’arguments qui poussent les citadins à s’excentrer et à envisager de déménager.

Dans la région Bordelaise, Villenave-d'Ornon situé à moins de 10 kilomètres de Bordeaux offre, par exemple, 58% de surface supplémentaire qu’un logement à Bordeaux. Alors que le prix moyen du M2 à Villenave-d'Ornon se situe aux alentours de 2803€, celui de Bordeaux culmine à 4404€, soit plus de 57% plus cher.

Avec un budget de 275 000€, on peut acquérir une maison de 108 M2 comprenant 4 pièces et plus de 900 mètres carrés de terrain pour un montant de 265 000€ alors qu’à Bordeaux, avec le même budget, l’acquéreur pourra s’offrir un appartement 3 pièces de 68M2.

Augmentation des visites sur les sites immobiliers

Dernier indicateur qui tend à montrer que les Français souhaitent changer d’air est la forte croissance des visites sur les sites immobiliers.

Au cours des 2 derniers mois, il y a eu 3 fois plus de recherches sur le mot clé achat maison, et 30% de recherches supplémentaires comparé à la même période l’an dernier, alors que le mot clé achat appartement a retrouvé son niveau de recherches d’avant-confinement et ne bénéficie pas de l’envie de changement des Français.

Les sites immobiliers profitent aussi de cet engouement et voient leur nombre de visites augmenter. Le site SAFTI, par exemple, a vu ses visites augmenter de 50% depuis la fin du confinement et les recherches de biens immobiliers concernant les maisons a également vu une forte augmentation de ses visites de l’ordre de 30%.

Posté le : lundi 08 juin 2020