Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

L’actualité immobilière selon BienEstimer®

Estimez votre bien

Acheter un bien immobilier Ă  plusieurs

89e9e56c8bef749b400ea7ac2d53724ad0deaea7

Entre amis, en famille, concubins… il est possible d’acheter une maison ou un appartement à plusieurs. L’achat d’un bien immobilier à plusieurs permet d’emprunter plus car, souvent, l’apport initial est plus conséquent. Dès lors, plusieurs possibilités s’offrent aux acquéreurs : l’achat en indivision, l’achat en SCI ou encore la tontine.

 

L’achat en indivision

Assurément la solution la plus simple : l’achat en indivision. Cette forme d’acquisition permet aux "indivis" de jouir pleinement du bien immobilier acquis. Les charges sont réparties entre chaque "indivis" à hauteur de leur investissement. Toute décision importante doit être prise à l’unanimité, par exemple changer la toiture du bien immobilier acheté.

Chaque "indivis" est détenteur du bien immobilier à hauteur de sa participation. Par exemple pour une maison achetée 400 000€, si un acquéreur a participé à hauteur de 80 000€, il possèdera 20% de la maison. L’indivision permet également de récupérer ses parts lors de la cession de l’appartement ou de la maison acheté. Si à la revente, la maison a été revendue 475 000€, l’indivis qui aura investi 80 000 euros touchera donc 95 000 euros.

Enfin, il est à noter que dans une indivision, les indivisaires ne peuvent s’opposer au départ de l’un des leurs. Ils possèdent, néanmoins, d’un droit de préemption sur la quote-part cédée.

 

L’achat en SCI

L’achat en Société Civile Immobilière, ou SCI, implique la création d’une société. Comme toute société, une SCI dispose de statuts qui doivent être déposés auprès du greffe du tribunal de commerce.

Aucun capital minimum n’est requis à l’ouverture d’une SCI. Les coacquéreurs disposent de parts sociales en fonction de leur apport initial. Une SCI doit comporter 2 associés au minium (personnes physiques ou morales).

L’atout principal d'un achat en SCI est de protéger chacun des coacquéreurs car tous possèdent un nombre de parts proportionnel au montant de leur apport personnel.

L’inconvénient d’une SCI réside dans le fait qu’un associé ne peut revendre ses parts sans l’accord de tous les autres associés.

 

L’achat en tontine

Le principal avantage de l’achat en tontine est de permettre au survivant des co-contractants d’être de plein droit seul propriétaire du bien.

Pour acheter en tontine, chaque acquéreur doit financier une partie du bien et tous les acquéreurs doivent avoir une espérance de vie similaire. Un acquéreur de 35 ans aura du mal à acheter une maison à La Rochelle avec son père âgé de 64 ans.

Si ce type de pacte tontinier est privilégié par les concubins, il possède un gros inconvénient car aucun des acheteurs ne peut sortir du pacte et obliger les autres à vendre, à moins d'avoir leur accord unanime.

Retour aux actualités